2021 est définitivement une année de basculement entre l’Occident et l’Asie.
D’un côté, l’Amérique de Biden vote un plan de 2 000 Mrds $ et dans le même temps le gouverneur de la banque centrale américaine, la FED (Réserve Fédérale Américaine), Jay Powell déclare qu’il faut laisser derrière nous les peurs inflationnistes que nous conservons depuis les années 70. En l’espace de quelques mois le monde à changé. Ce tournant historique entre la mort du modèle déflationniste et le retour de l’inflation est peut-être annonciateur d’un retour de la croissance dans les pays occidentaux, englobant tant les U.S.A que l’Europe.

Joe Biden et Jay Powell ont décidé de changer de doctrine économique. Les règles du monde financier qui ont été construites autour d’un cycle de 40 ans de désinflation prend fin cette année.
Que laisse présager un tel retournement ? Quelle incidence cette politique va-t-elle avoir sur la gestion de la crise et sur les entreprises ? De plus, qu’en est-il de notre épargne ?

De son côté, la Chine évolue à grand pas et creuse l’écart en prenant la voie de la rigueur monétaire. La Chine veut un yuan stable et crédible pour devenir le pilier de sa zone d’influence en Asie et chasser le dollar des échanges entre pays asiatiques. Cela signifie que la concurrence du yuan restera réelle pour les prochaines années et que si le déclin du dollar se poursuit, alors le yuan deviendra de facto une valeur refuge en tant que nouvelle monnaie de référence.

Dans cette nouvelle émission, Richard Détente présentent le nouveau schéma mondial qui se semble se dessiner suite aux annonces de Joe Biden et de Jay Powell. Des annonces qui peuvent fortement impacter les investisseurs car le retour de l’inflation devra s’accompagner de changement de position dans les portefeuilles financiers. Les métaux précieux seront-ils le rempart ? Quelles devises étrangères privilégiées pour se couvrir contre l’inflation ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *