Les crises se suivent, mais ne se ressemblent pas. Du moins pas immédiatement. L’ampleur inédite de la pandémie de Covid-19 et les mesures de restrictions qu’elle a occasionnées ont freiné, voire mis à l’arrêt, une grande partie de l’économie française. Paradoxalement, très peu d’entreprises ont déposé le bilan depuis mars 2020.

Loin des 63 000 défaillances d’entreprises* enregistrées en 2009 à la suite de la crise financière mondiale, la France en a compté 31 490 en 2020. Jamais le chiffre n’avait été aussi bas depuis 1987. La raison de cette baisse historique, c’est la politique du « quoi qu’il en coûte », adoptée par le gouvernement depuis le premier confinement.

Lire la suite de cet article >>>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *