Immobilier : investir ce n’est pas de la sorcellerie, c’est une science

Attention au manque de transparence sur le marché de l’investissement locatif. Et notamment chez tous les vendeurs de rêve qui prodiguent leurs conseils en immobilier dans des vidéos en ligne sur youtube.

L’investissement locatif à le vent en poupe. Avec l’envolée des prix de l’immobilier dans certaines grandes métropoles, les Français qui n’ont pas les moyens d’acheter une résidence principale dans la ville où ils travaillent, préfèrent réaliser des investissements locatifs dans des villes où les prix sont plus accessibles, avec les apports moins importants et dopé par des taux de crédits immobiliers toujours bas. Une tendance notamment constatée chez les jeunes.

Mais avant de se lancer dans un tel projet, il convient d’en calculer sa rentabilité et notamment sa rentabilité locative nette, qui est un indicateur précis et très objectif qui permet de mesurer la performance d’un investissement nette de charges et de frais, en intégrant tous les facteurs intrinsèques au projet (et qui ne varieront donc pas en fonction de la situation personnelle de chaque investisseur).

C’est pourquoi j’attire l’attention de ces jeunes qui souhaitent se lancer, de se méfier/de prendre garde car entre les amis, la famille et les “professionnels” de l’immobilier, tout le monde ne parle pas de la même chose au sujet de la rentabilité locative. Beaucoup parlent de la rentabilité brute, alors que cet indicateur ne prend pas en compte beaucoup de frais.

J’incite les futurs investisseurs à redoubler de vigilance dès lors qu’ils voient quelqu’un leur vendre une rentabilité brute : cette personne leur cache volontairement des choses ! Et notamment tous les vendeurs de rêve qui se mettent en scène dans des vidéos en ligne et qui encouragent des primo-accédants à se lancer dans des acquisitions très risquées qui, à moyen terme, se révéleront des contraintes opérationnelles et financières dans le quotidien de ces novices. La rentabilité nette reste le meilleur indicateur pour comparer des investissements locatifs et bien comprendre le potentiel financier d’un projet.

Lire la suite de cet article >>>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *