Couplée à celle du LDDS, la décollecte a totalisé 3,4 milliards d’euros en octobre selon des données publiées par la Caisse des dépôts.

Le Livret A a enregistré en octobre sa plus importante décollecte depuis fin 2014, les retraits ayant dépassé les versements de 2,83 milliards d’euros au cours d’un mois où les épargnants doivent notamment régler leur taxe foncière, selon des données publiées par la Caisse des dépôts. Couplée à celle du Livret de développement durable et solidaire (LDDS) – pour lequel les retraits ont également excédé les dépôts – la décollecte a totalisé 3,4 milliards d’euros en octobre, soit la plus forte depuis octobre 2014 (-3,8 milliards d’euros), année où le taux du Livret A avait été abaissé de 1,25% à 1%. A titre de comparaison, la décollecte cumulée des deux livrets s’était établie à un peu plus d’un milliard d’euros en octobre 2020, et à 2,6 milliards d’euros en octobre 2019, soit avant la crise sanitaire liée au Covid-19.

Lire la suite de cet article >>>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *