L’or à 2200 dollars l’once fin 2022 !

Le prix de l’or terminera l’année à 2 200 dollars alors que les craintes de stagflation s’installent, selon l’UOB, une grande banque de Singapour. Je vous traduis ici cet article en anglais du site Kitco.com (Source Kitco.com ici)

En ce qui concerne l’évolution du prix de l’or, les craintes de stagflation l’emportent sur les attentes d’une Réserve fédérale plus agressive, a déclaré la United Overseas Bank (UOB) de Singapour. Les dernières perspectives de la banque sur le métal précieux s’accompagnent également de nouvelles projections de prix pour l’année.

Les principaux moteurs de l’or continueront d’être les craintes d’inflation, le ralentissement de la croissance économique et la demande accrue de valeurs refuges.

« Cette crainte croissante de stagflation, associée à de forts afflux de valeurs refuges, est maintenant devenue le principal moteur du prix de l’or, atténuant l’impact négatif des hausses de taux prévues par la Réserve fédérale américaine », a déclaré Heng, responsable de la stratégie des marchés à l’UOB.

Il y a deux semaines, l’or a atteint des sommets records, testant la zone de 2 070 $ l’once. Cette décision est intervenue après que les États-Unis ont annoncé des sanctions supplémentaires contre la Russie, notamment une interdiction d’importer du pétrole.

« Au milieu de la hausse continue des prix de l’énergie et des matières premières depuis le début de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, les investisseurs mondiaux craignent de plus en plus la stagflation », a déclaré Heng.

Les investisseurs sont également plus enclins à augmenter leurs allocations d’actifs en or. L’augmentation de la demande d’or s’est manifestée à la fois sous la forme d’ETF et d’or physique, note le rapport.

« Il y a de nouveaux flux vers les ETF en or. Les achats de bijoux en or auprès d’investisseurs individuels vont probablement s’intensifier parallèlement à la diversification par les banques centrales mondiales de leurs réserves en or », a écrit Heng. « Avant l’invasion de l’Ukraine par la Russie, l’or se négociait à environ 1 900 $. Conformément à ce dernier cycle de hausse du prix de l’or, il y a eu un net retour des flux vers les ETF sur l’or. Ce renouvellement des flux vers les ETF sur l’or est probable. »

Il y aura également plus de demande de la part des banques centrales, ajoute le rapport. « Diverses banques centrales, en particulier dans l’espace des marchés émergents, continuent de diversifier leurs avoirs de réserve en or. Il est probable que ce nouveau risque géopolitique dû au conflit russo-ukrainien renforcera cette tendance à la diversification. »

Les prévisions de prix mises à jour de l’UOB prévoient que l’or s’échangera à 2 100 $ l’once au deuxième trimestre, à 2 150 $ l’once au troisième trimestre et à 2 200 $ l’once au quatrième trimestre.

Il s’agit d’une révision à la hausse du dernier objectif de prix qui était de 1 900 $ à 2 000 $ l’once d’or.

L’UOB a ajouté qu’elle était « réticente » à relever ses perspectives sur l’or en février en raison du prochain cycle de resserrement de la Fed.

« À l’époque, nous avions laissé nos prévisions neutres… Cette vision est désormais dépassée », a déclaré Heng.

« La hausse continue des prix de l’énergie et des matières premières se fera durement sentir dans les économies du monde entier au cours des mois à venir, alors que l’inflation continue d’augmenter et que la croissance ralentit simultanément… Il y a maintenant une crainte croissante de stagflation par les investisseurs mondiaux et des entrées vers des valeurs refuge comme l’or. »

Charles SANNAT

Origine de cet article >>>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *