En perte de vitesse face aux actions, le métal jaune permet de diversifier son épargne en temps de crise. Un choix judicieux pour ces prochains mois.

Considéré depuis longtemps comme une valeur refuge par les épargnants, l’or a un peu perdu de son éclat ces dernières années. Sur cinq ans, le métal jaune affiche en effet une performance inférieure au CAC 40, et ce malgré la crise sanitaire qui a frappé les marchés financiers l’an dernier. Alors, l’or est-il devenu has been?

Pas vraiment! Car il reste un bon instrument de diversification de son portefeuille, surtout quand les marchés sont très volatils. « En mars 2020, quand les marchés ont perdu plus de 30 %, l’or a tenu bon et le cours a même monté », rappelle LaurentSchwartz, directeur du Comptoir national de l’or. Les spécialistes recommandent généralement d’avoir l’équivalent de 5 à 10 % du portefeuille investi en or, comme protection contre la volatilité des marchés. Pendant l’été 2020, le métal précieux a d’ailleurs battu son record historique, en dépassant les 2.000 dollars l’once. Il a ensuite baissé alors que la Bourse repartait très fort grâce aux nombreuses mesures de soutien des gouvernements et des banques centrales et à l’arrivée des vaccins. Mais la menace du variant delta plane toujours, et retarde l’espoir d’une sortie de crise définitive

Lire la suite de cet article >>>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *