2022 marquera l’entrée de l’or dans une nouvelle phase de cycle

Dans nos précédentes publications, nous avons développé une approche exclusive de l’évolution temporelle de l’or. Depuis la libéralisation du marché de l’or, on assiste à la récurrence de mouvements réguliers sur le prix de l’or. Le recul historique relativement important sur le prix de l’or permet de tirer des conclusions détaillées sur les phases régulières d’évolution du cours du métal jaune. Notre publication porte ici sur une approche exclusive de la cyclicité de l’or, des grandes phases d’accroissement depuis les années 1970, et enfin une comparaison avec le cours actuel. 2022 devrait ainsi marquer l’entrée de l’or dans une nouvelle phase de cycle.

Cyclicité de l’or

Dans diverses publications, je suis revenu sur la cyclicité de plusieurs marchés, dont les actions ou le Bitcoin. Notre approche consiste en une décomposition mathématique rigoureuse des harmoniques qui déterminent le prix de l’or. Pour l’heure, aucun calcul de ce type portant sur la cyclicité de l’or n’a été réalisé. Le résultat de l’étude est représenté par le graphique ci-contre. On remarque, dans l’infinité de cycles qui régissent l’or, que le cycle primaire est un cycle de 9,1 mois. Cela signifie que l’or est essentiellement déterminé par des cycles de moyen terme (quelques mois), ce qui explique sa plus faible volatilité en comparaison aux autres actifs (déterminés par des cycles primaires plus longs). Ce qui est tout à fait remarquable est que l’or possède une cyclicité parmi les plus stables du monde financier.

Bien que nous n’entrons pas ici dans les implications de ce calcul, ni dans les conclusions et les prévisions qui en découlent, nous pouvons mettre en évidence un cycle de 9 ans. Effectivement, en répétant 12 cycles de 9 mois, nous obtenons un cycle plus long de 9 années d’évolution du prix de l’or. Ce cycle est relativement pertinent. Il nous permet ainsi de réaliser une première décomposition visuelle du cours de l’or depuis la fin des années 1960.

Les différentes phases d’accumulation du prix de l’or

Nous reprenons ici le cours de l’or depuis 1968, exprimé en dollars. À partir de notre observation précédente, nous décomposons cet historique de prix en phases régulières de 9,1 années : 1968-1977, 1977-1986, 1986-1995, 1995-2004, 2004-2013, 2013-2022. Afin de faciliter la comparaison temporelle, nous avons représenté le prix sur chaque période par un indice (initialisé à 100). Le graphique ci-dessous nous permet de comparer les différentes périodes de 9 ans depuis 1968 et la pertinence de leur comparaison.

Quelles ont été les plus grandes phases de hausse du cours de l’or ? Les deux plus importantes ont été 1968-1977 suivi de 2004-2013. En considérant seulement notre décomposition (arbitraire sur le choix de la date initiale), la plus grande performance enregistrée sur 9 ans est de +400%. On remarquera que chaque grande phase de surperformance du cours de l’or est suivi de plusieurs vagues de sous-performance, comme ce fut le cas entre 1986 et 1995 ainsi que 1995 et 2004. L’autre observation est que l’or a toujours été gagnants sur ces périodes de 9 années. Quand l’or n’augmente pas, c’est qu’il reste stable. C’est ce qui explique le succès de l’or dans le temps.

Vers une nouvelle phase en 2022

Pour simplifier la lecture et comprendre plus en détail les mouvements probables à venir, nous faisons la moyenne de tous les phases précédents, que nous représentons sous la forme d’un indice. La graphique ci-dessous permet de comparer l’évolution moyenne du cycle de 9 ans avec le cycle engagé depuis 2013. La première remarque est que le cours de l’or tend actuellement à sous-performer par rapport à la moyenne des dernières phases. La deuxième observation est qu’il existe une symétrie puissante entre ce qu’il s’est produit dans le passé et les mouvements que nous connaissons aujourd’hui. Notre indice d’évolution cyclique montre même la récurrence des trois sommets obliques (au niveau des 75% et 85% du cycle), les mêmes figures techniques que nous essayons de franchir depuis le sommet d’août 2020. De nombreuses comparaisons similaires sont réalisables entre l’évolution récente et l’évolution historique de l’or.

On remarque que cet indice cyclique nous montre la récurrence de diverses périodes au sein du cycle de 9 ans. Premièrement, entre le début et le cinquième du cycle (20%), le cours de l’or a tendance à augmenter légèrement ou bien à stagner. Deuxièmement, entre le 20% et 40% du cycle de 9 ans, l’or a tendance à subir une hausse accélérée du cours. Troisièmement, entre 40% et 55%, le cours de l’or a tendance à corriger assez fortement. Ensuite, entre 55% et 80% du cycle, le cours de l’or suit une ligne de tendance haussière assez bien définie. Enfin, sur les 20% restants du cycle, ce qui nous attend d’ici à la fin 2022, le cours de l’or a globalement tendance à stagner malgré parfois de grands mouvements de prix.

Que pouvons-nous alors idéalement attendre du cours de l’or en 2022 ? Si l’on se réfère à la seule information qu’il nous est fournie par la modélisation des cours passés, on peut imaginer que le cours de l’or reste globalement stable à l’horizon de la fin 2022. Dans une précédente publication, nous avions insisté que l’étude de la volatilité laissait présager, avec plus de 2 chances sur 3, un cours de l’or entre 1530$ et 1980$ l’once d’ici à l’automne 2022. Comme expliqué dans mon livre « l’or et l’argent« , le cours de l’or subira des réajustements fondamentaux puissants en 2022. Dès lors, une nouvelle phase de 9 ans s’engagera quant à l’évolution du cours de l’or, même si une nouvelle phase d’accélération ne serait pas à attendre avant 3 ans (2024-2025), ce qui concorderait avec les cycles économiques et monétaires.

Origine de cet article >>>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *