Dans un contexte de hausse de l’inflation, provoquée notamment par la flambée des prix de l’énergie, combinée à un endettement abyssal des Etats, le métal jaune reste et restera le meilleur des anxiolytiques. Voici comment en acheter.

Pour s’assurer contre les grands risques de marché, les investisseurs disposent de quelques valeurs refuge. L’or en fait partie, soit directement sur des supports physiques, soit indirectement sur des supports papiers. Attention toutefois à la fiscalité qui change selon les cas.

Lingots et pièces

Détenir des lingots ou des pièces d’or dans son coffre chez soi ou à la banque provoque une réelle sensation de tranquillité. C’est l’assurance de posséder un actif tangible et rapidement mobilisable, la liquidité étant assurée par des entreprises spécialisées fournissant quotidiennement des cotations en rapport avec les cours mondiaux. CPoR Devise propose même des lingotins (le plus petit pesant 5 grammes) pour ceux qui n’ont pas les moyens de mettre 47.000 euros dans un lingot de 1 kilo. Plusieurs choses à savoir cependant.

Plus la quantité de métal achetée sera faible, plus le prix au gramme aura tendance à être élevé (c’est le prix de liquidité). Pour les pièces, il convient de tenir compte de la prime existant entre la valeur réelle du poids d’or contenu dans la pièce et les prix du marché.

Quant à la fiscalité, plusieurs cas sont possibles. Si vous pouvez justifier de la date et du prix d’achat de vos pièces ou lingots, vous pouvez opter pour le régime des plus-values réelles, soit 36,2 % de la plus-value si la vente intervient avant deux ans de détention, sachant toutefois qu’une décote de 5 % par an est appliquée ensuite, si bien que la revente peut être totalement exonérée au-delà de vingt-deux ans. Autre possibilité, notamment si la provenance de votre or ne peut pas être justifiée: choisir la taxe forfaitaire de 11,5 % sur le montant de la cession d’or (et pas seulement de la plus-value). La taxe sera due même si la vente fait ressortir une moins-value.

Certificats, fonds et ETF

Acheter de l’or peut devenir aussi simple qu’acheter des actions avec les ETC (Exchange traded commodities), les ETF (exchange traded funds), les fonds d’investissement et les certificats. Tandis qu’un ETF ou un fonds sera investi dans plusieurs matières premières dont l’or, l’ETC, lui, ne sera exposé qu’au métal jaune. Certains ETF proposent, par ailleurs, d’investir dans un panier d’actions de mines cotées sur les places internationales. Attention, si certains de ces fonds sont réellement adossés à un stock d’or physique détenu par ailleurs dans une banque, d’autres ne le sont pas.

Lire la suite de cet article >>>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *