L’or est généralement perçu comme un des actifs négociés les plus anciens. Le marché de l’or, qui représente jusqu’à 6 fois la capitalisation du CAC 40, est un marché très prisé en période d’inflation. Le développement de divers produits financiers ces dernières années offre la possibilité aux investisseurs de s’exposer à l’or de manière dématérialisée. Il existe désormais de nombreux produits qui permettent de répondre à des logiques d’investissement ou de spéculation sur l’or. Comment investir sur l’or ? Quels sont les instruments les plus pertinents en temps de crise ?

Le marché dynamisé par la crise en Ukraine.

L’or (en euros) a augmenté de + 15 % en 2020, + 3% en 2021, et commence le premier semestre 2022 avec près de + 8 % de performance. La crise en Ukraine a significativement dynamisé le marché de l’or. Le marché mondial de l’or enregistre une hausse de la demande physique de +34% sur le premier trimestre 2022. Néanmoins, le regain d’intérêt récent envers l’or est essentiellement porté par les fonds d’investissements et l’or virtuel (21% de l’ensemble de la demande physique sur le premier trimestre 2022). En ce sens, la crise en Ukraine a essentiellement favorisé un rebond temporaire alimenté par un grand intérêt pour l’or virtuel.

En outre, l’inflation est souvent considérée comme favorable au cours de l’or. La hausse du niveau des prix, et la baisse du pouvoir d’achat des ménages, peut inciter les investisseurs à se diriger vers des valeurs plus stables. La surperformance de l’or par rapport aux valeurs technologiques ces derniers mois illustre cet avantage.

Pour rappel, l’or est un marché faiblement exposé à l’industrie, et la plupart de la demande est issue de la bijouterie (55% en 2021) et de l’investissement (30%). Par ailleurs, 80% de l’offre d’or est issue de la production minière qui a été temporairement freinée en Russie (la Russie représente autour de 14 % de l’offre mondiale d’or). Ces éléments expliquent que l’or, contrairement à l’argent parfois, est réputé comme insensible aux récessions et profite des périodes d’incertitudes.

Lire la suite de cet article >>>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *