Le 04 mai 2021, nous écrivions cet article important « Faut-il craindre un krach obligataire avec le retour de l’inflation ? » ; Aujourd’hui, 15/03/2022, la question devient centrale tant la hausse des taux d’intérêt est violente.

Hier, le taux d’emprunt d’état Français affichait 0.78% ; Alors même que nous étions autour de 0% au 01/01/2022.

Hier, le taux d’emprunt d’état des États-Unis affichait 2.10% ; Alors même qu’ils affichaient autour de 1.55% au 01/01/2022.

En Chine, la situation est guère meilleure. Le marché obligataire à haut rendement subit de très fortes pertes. Le reconfinement partiel lié à une stratégie Zéro Covid difficilement compréhensible et les tensions géopolitique font craindre le pire aux investisseurs qui fuient le marché.

La situation sanitaire en Chine pèse sur les marchés financiers chinois à court terme…mais l’invasion de l’Ukraine et la proximité Chine-Russie a clairement accentué la peur des investisseurs vs actifs chinois

Chine / obligations « high yield » –> pic.twitter.com/tRvlP6LjUH

— Alexandre Baradez (@ABaradez) March 15, 2022

Oui, les taux sont encore très faibles, mais la hausse est violente ! La crise en Ukraine renforce le mouvement déjà bien engagé auparavant avec la puissante reprise économique de rattrapage post Covid.

Depuis le début de l’année 2022, les baisses de valorisation sont très importantes sur le marché obligataire.

Les épargnants qui sont exposés à ces marchés via les gestion pilotée prudente ou équilibre doivent s’en rendre compte ; Les performances ne doivent vraiment pas être bonnes ; Et malheureusement, la baisse du marché actions avec la crise du Covid-19 n’arrange rien.

C’est à ce moment que l’on se rend compte que finalement, le fonds euros, c’est bien

Lire la suite de cet article >>>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *