Etre en mesure de donner un petit coup de pouce financier à ses enfants quand ils quitteront le nid fait souvent partie des préoccupations des parents. Quel instrument choisir afin que vos bambins ne se retrouvent pas avec une peau de chagrin à leur majorité ?

La période des fêtes approche. Le moment est venu de penser à de bonnes idées de cadeaux à offrir aux personnes que l’on aime.

Si vous voulez offrir un peu d’argent à des enfants, pour qu’ils puissent avoir un petit bas de laine à leur majorité, il est important de voir ce qu’ils pourraient en retirer, le moment venu.

Nous pouvons ainsi nous inspirer des exemples de Jean-Pierre et Bernard, qui se rappellent comme si c’était hier la naissance de leurs fils respectifs en janvier 2000. Que le temps passe vite ! A l’époque, chacun avait placé 1 000 € pour aider leur enfant à se lancer dans la vie une fois adulte. Jean-Pierre avait choisi le livret A, tandis que Bernard avait préféré acheter des pièces d’or, des 20 Francs Napoléon.

Que sont devenus ces 2 000 €, aujourd’hui ?

Le livret A de Nicolas : l’inflation est passée par là

Nicolas, le fils aîné de Jean-Pierre, a fêté ses 21 printemps cette année. Il est né le 1er janvier 2000 (ce qui est très pratique pour calculer les intérêts du livret A versés par quinzaine). L’accouchement s’est bien passé et Nicolas est aujourd’hui un beau et vaillant jeune homme.

A sa naissance, son père, Jean-Pierre, a déposé 1 000 € sur un livret A, en se disant que cet investissement pourrait aider son fils à se lancer dans la vie une fois adulte. C’est tout à son honneur, et regardons ensemble ce qu’est devenu cet argent aujourd’hui.

Pour notre petit calcul, j’ai pris la moyenne annuelle du taux d’intérêt du livret A et les chiffres de l’inflation communiqués par l’Insee.

Cela nous permettra de calculer le taux d’intérêt réel du livret A (le taux nominal moins l’inflation), et ainsi, de distinguer le gain nominal et réel de Nicolas.

Nous constatons que, pour ses 21 ans, Nicolas est l’heureux possesseur d’un livret A contenant 1 486,55 €. Soit une hausse de 48,66% de son épargne.

En prenant en compte l’inflation, cela retombe par contre à 1 111,02 €. Soit 11,1% de hausse. En 21 ans.

En termes réels, Nicolas perd même de l’argent chaque année depuis 2017 !

Heureusement, les intérêts du livret A ne sont pas taxés… pour l’instant.

C’est certainement cet avantage fiscal dérisoire qui attire autant de Français vers le livret A.

Après avoir atteint des records en 2021, certains épargnants commencent à se réveiller, car l’encours du livret A a baissé de 2,83 Mds€ en octobre 2021, pour un encours total de 343,5 Mds€.

Si l’inflation s’installe durablement, pensez-vous que les taux vont s’ajuster ? Et quel impact une hausse des taux aurait-elle sur la dette astronomique ?

Si vous êtes optimiste et faites confiance au gouvernement, vous pouvez vous réjouir de la récente annonce de l’augmentation du taux du livret A… entre 0,6 % et 0,8 %. Et la Banque de France étudie le taux pour une potentielle hausse qui prendrait en compte l’inflation des derniers mois, mais il faudra encore attendre la mi-janvier.

Vous resterez de toute façon en dessous de la hausse des prix, quoi qu’il arrive.

Alors intéressons-nous plutôt à notre autre duo d’investisseurs.

Les Napoléons de Gaston : de l’inflation ? Où ça ?

De son côté, Gaston, le fils de Bernard, est né le même jour que Nicolas et conserve soigneusement ses pièces d’or 20 Francs Napoléon que son père lui a offertes à sa naissance.

Ce que nous appelons ici « Napoléons » sont des pièces de 20 Francs « Marianne Coq ». Ce sont les pièces d’or type « Napoléon » les plus simples à échanger en évitant les Napoléons de collection.

Lire la suite de cet article >>>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *