Quelle monnaie acheter pour se protéger de l’inflation ?

Si vous me demandez quelle monnaie il faut acheter pour se protéger de l’inflation, je vais vous répondre que cette question n’est valable que si vous pensez que certaines monnaies sont moins touchées par l’inflation que d’autres.

Donc, il faut commencer par regarder l’inflation pays par pays.

Que constate-t-on ?

Que tous les pays qui ont de grandes économies dites « sûres », genre pas le Zimbabwe ni le Venezuela, ou pas l’Argentine, sont tout de même touchés par l’inflation à commencer par… les Etats-Unis la 1ère économie au monde qui vient de dépasser les 8.5 % d’inflation annuelle ce qui est un plus haut depuis 41 ans !

Si toutes les économies sont touchées de manière relativement identique par l’inflation alors il n’y a pas une meilleure monnaie que la nôtre…

Donc il ne faut pas acheter de dollars américains !

Mais il faut nuancer tout de même cette remarque.

Pourquoi ?

Parce qu’il y a aussi des évolutions de parités relatives.

Les changes flottants.

Oui, nous sommes dans un système de changes flottants ce qui veut dire que la valeur des monnaies évolue les unes par rapport aux autres et fluctue en fonction d’un certain nombre de paramètres que je ne vais pas tous lister ici, mais disons que pour simplifier sans être totalement simpliste, le dollar est la monnaie de la 1ère puissance mondiale donc quand il y a des risques de guerre, le réflexe c’est d’acheter du dollar qui devient une monnaie valeur refuge qui s’apprécie par rapport à toutes les autres et c’est le cas actuellement. L’euro baisse par rapport au dollar.

Si le dollar s’apprécie de 10 % par rapport à l’euro et que vous n’avez que 8 % d’inflation en euro, alors les 10 % de gains sur votre opération de change va même vous laisser un profit de 2 % !

Donc, il faut acheter du dollar américain !

Comme vous le voyez sur ce graphique l’euro dollar est en nette baisse puisqu’il passe de 1.16 euro pour 1 dollar à 1.08 entre novembre 2021 et aujourd’hui. surtout on voit qu’il passe 1.14 à 1.08 entre le déclenchement de la guerre en Ukraine et aujourd’hui.

Penser que le dollar va aller à la parité 1 pour 1 est assez logique. Cela laisse un potentiel d’appréciation de 8 % sur une opération de change de ce type, ce qui avec une inflation de 7.5 % en Europe en moyenne vous permet de compenser les pertes.

Pour autant est-ce que le dollar est une bonne monnaie ?

La réponse est non lorsque l’on connaît le niveau d’endettement abyssal des Etats-Unis et leurs déficits chroniques annuels.

Cela veut dire deux choses.

A court terme le dollar est une monnaie qui va s’apprécier face à l’euro parce que la guerre fait qu’il sert de valeur refuge et si la situation s’aggrave tous les Européens tenteront de mettre des sous à l’abri aux Etats-Unis, et que la FED, la banque centrale américaine, va augmenter ses taux avant que la BCE ne le fasse de son côté. Christine Lagarde appelle cela pompeusement la « désynchronisation des politiques monétaires ». Etant un modeste économiste de grenier normand, on peut dire plus simplement les choses en expliquant simplement que les taux ne vont pas monter en même temps, ce qui implique que les placements en « dollars » seront plus rémunérateurs que les placements en « euros », donc… Il faut acheter du dollar.

A plus long terme, le dollar est une monnaie moisie et pourrie comme les autres, qui ne vous protègera pas plus de l’inflation que l’euro ou la livre sterling.

Nous avons deux problèmes.

Le premier c’est une politique de création monétaire trop expansive. Trop de monnaie est créée donc chaque quantité de monnaie vaut moins en pouvoir d’achat. Le second c’est que nous avons un problème de ressources et de matières premières. Il n’y en a plus assez pour tout le monde pour qu’elles continuent à être bon marché ! Donc nous avons une inflation structurelle liée à la raréfaction des ressources naturelles. Et là les politiques de banques centrales ne peuvent rien faire si ce n’est créer des récessions pour réduire la demande et faire durer les ressources un peu plus longtemps. D’où la forte volatilité des prix de l’énergie ces 10 dernières années.

Donc, il ne faut pas acheter de dollar mais de l’or.

Oui mais avec les hausses de taux, l’or va baisser. Donc il ne faut pas acheter d’or à court terme, sauf que l’or pourrait monter même si les taux montent ?

Ha bon ?

Mais dans quel cas ?

Et bien si par exemple l’inflation reste plus forte que les taux d’intérêt et c’est exactement ce qu’il se passe. Basiquement votre livret A rapporte 1 % et l’inflation est de 5 %, donc le taux d’intérêt réel est de -4 % !

Ce qui fait la valeur de l’or ce n’est pas les taux nominaux (le taux facial annoncé) mais le taux réel, celui auquel on retranche l’inflation. Tant que les taux réels sont négatifs l’or monte. C’est vieux comme le monde.

Donc on peut acheter de l’or.

Mais alors faut-il acheter du dollar ?

Oui à court terme et pour vous désensibiliser au risque « euro » et au risque « guerre en Europe », mais pour le long terme il faut acheter de l’or.

Allez une dernière réflexion pour la route.

L’euro baisse face au dollar, mais l’or monte en dollar, alors que vaut-il mieux acheter ? De l’or ou du dollar ?

Hahahahahahahahahahahahahaha.

Je suis taquin, mais si vous avez bien suivi le raisonnement jusque là vous avez vous même trouvé la réponse, et c’est cela le travail que je fais pour mes abonnés à la lettre STRATEGIES. J’ai pour ambition de vous permettre de comprendre ce qu’il se passe pour que vous puissiez comprendre par vous-même les choses et prendre des décisions de manière libre et éclairée, parce que c’est votre argent, votre vie, vos familles, et que vous serez toujours les mieux placés pour savoir ce qui est le meilleur pour vous et pour ceux que vous aimez et que vous voulez protéger.

Ceux qui veulent en savoir plus sur les abonnement STRATEGIES, tous les renseignement sont ici.

La réponse c’est que l’on peut acheter du dollar à court terme et de l’or pour le long terme, et que si on veut prendre un raccourci et ne pas gérer un éventuel risque de change, on achète directement de l’or qui vous permet d’acheter… dans le présent comme dans le futur toutes les devises de la planète !

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !

Charles SANNAT

Origine de cet article >>>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *