Assurance-vie : Le fonds euros est mort. Quelles alternatives ?

Depuis maintenant presque 20 ans que j’exerce ce merveilleux métier de conseil en gestion de patrimoine, je rencontre des épargnants qui cherchent des stratégies et des solutions pour améliorer le rendement de leur épargne de long terme.

Au début de ma carrière autour des années 2004/2005, la question de la rémunération de l’épargne était simple tant le fonds euros du contrat d’assurance-vie était la réponse à toutes les questions.

En 2004, le rendement moyen des fonds euros était autour de 4.50% avec un inflation à 2%. Bref, pourquoi faire compliqué et s’acharner à convaincre les épargnants de la nécessité de profiter de la capacité des entreprises à créer de la valeur à long terme en investissant en actions alors même que le fonds euros permettait d’atteindre un rendement de 2 points supérieurs à l’inflation sans effort, sans risque et sans devoir bloquer l’épargne pendant 10 ou 15 ans.

L’investissement sur les marchés actions était alors qu’une diversification pour épargnant à la recherche d’un rendement élevé et surtout pour commerciaux à la recherche d’une meilleure rémunération !

Depuis 2004, le monde a radicalement changé. Aujourd’hui, le fonds euros a disparu. Plus personne n’en parle et envisage d’y investir durablement pour générer du rendement. Aujourd’hui, dDans l’esprit collectif, le fonds euros est synonyme d’appauvrissement de long terme. Plus personne qui a de l’argent à investir à long terme se dit : « Je vais trouver un bon fonds euros et ma retraite est assurée, sans risque ».

D’ailleurs, et pour la petite histoire, depuis 13 ans d’existence du site, la fin de l’année était classiquement consacrée aux annonces de rendement des fonds euros. C’était alors la course au meilleur rendement et au classement des fonds euros en fonction du rendement. Cette année, et c’est la première année, rien ! Je n’y ai même pas pensé… et surtout personne n’a encore publié le rendement de son fonds euros avec fanfares et trompettes.

C’est vraiment la fin d’une époque.

Aujourd’hui, le fonds euros est un placement sans risque, mais surtout sans rendement ou presque. Le fonds euros n’est plus une option d’investissement sauf pour celui qui doit impérativement s’assurer d’une pleine disponibilité de son épargne pour financer un projet ou un besoin proche.

Aujourd’hui, l’épargnant qui veut investir son épargne à long terme est bien embêté (tout comme son conseiller).

La disparition du fonds euros laisse un trou béant qui laisse l’épargnant face à l’inconnue. La nature ayant horreur du vide, la gestion à horizon et la gestion pilotée semblent s’imposer comme une alternative particulièrement attrayante.

Lire la suite de cet article >>>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *