Voici un article important et difficile à rédiger tant il faut fait preuve d’un puissant esprit de synthèse. Essayons tout de même de vous présenter notre vision sur la stratégie d’investissement et de placement pour 2022.

Contexte de l’analyse – Vision macro-économique.

Après bientôt deux années de Covid, le retour à la normal semble se dessiner. Nous sommes de mieux en mieux armés face à la pandémie qui perd, lentement mais surement, en puissance.

Grâce aux vaccins et à une capacité d’adaptation incroyable, nous sommes parvenus à continuer à vivre de manière presque normale depuis 2 ans. Quelle preuve de résilience ! Non seulement la vie continue… mais surtout nous nous sommes adaptés et nous en ressortons plus fort comme à chaque fois !

L’après Covid va probablement se concrétiser à partir de 2022 (second semestre). Ainsi, en 2022, nous allons continuer d’utiliser les leçons apprises depuis 2 ans, pour accélérer dans la construction d’un monde différent qui sera plus écologique, plus respectueux de l’environnement, moins global, plus local, plus digitalet plein d’autres surprises que nous sommes en train de découvrir.

En 2022,les déficits budgétaires et la politique monétaire de taux réels négatifs continueront de financer la construction de cette croissance économique nouvelle qui permettra de panser le capitalisme de ces maux dont nous avons pris conscience avec l’élection de Trump et autres giletsjaunes.

La croissance économique devrait encore être puissante en 2022 ; Le chômage restera très faible pour atteindre un quasi plein emploi ; L’inflation continuera d’être un sujet important ; les taux d’intérêt augmenteront mais les taux d’intérêt réel resteront négatifs pour faciliter le remboursement des dettes des entreprises et des états sur le dos des épargnants en monétaire ; les salaires augmenteront sous pression inflationniste et manque de main d’œuvre manifeste.

Bref, après avoir fait tant d’efforts pour éviter la catastrophe en 2020 et 2021, il ne faut pas s’attendre à ce que les états et les banques centrales lâchent leur soutien. Au contraire, nous pourrions entrer dans une nouvelle phase. Après le sauvetage à tout prix en 2020 et 2021, nous entrons dans une phase de construction et de croissance économique à tout prix.

Lire la suite de cet article >>>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *