Obtenir un crédit immobilier sera plus compliqué dès 2022

La décision était en suspens, mais le secteur s’y préparait depuis plusieurs mois : le serrage de vis sur les crédits immobiliers a été confirmé par le Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF). L’augmentation du nombre de crédits de ces dernières années inquiète en effet et présente un risque de surendettement que l’institution veut limiter le plus possible.

Les nouvelles règles d’octroi des crédits deviennent contraignantes

Le HCSF avait déjà annoncé la couleur fin 2020 : le nombre de crédits octroyés à des ménages dont les dossiers présentent des risques était trop élevé. L’institution avait alors fait quelques recommandations aux banques et autres instituts de prêt pour limiter la casse, et donné un cadre précis qu’une majorité de banques a finalement mis en oeuvre d’elle-même.

Mais certaines banques continuaient d’octroyer des crédits malgré ces recommandations et à déroger au seuil maximum de dossiers à risque. Une situation certes minoritaire, mais qui au lendemain de la crise Covid-19 ne manque pas de présenter un potentiel risque systémique. Or, alors que le monde a connu un annus horribilis en 2020, la France veut éviter à tout prix une situation dramatique sur le plan de l’immobilier, avec des ménages qui ne pourraient pas rembourser leurs crédits.

Lire la suite de cet article >>>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *